Vous êtes ici : Accueil » Coutumes » Comment aider votre bébé dans l’apprentissage de la propreté ?

Joli baptême

Comment aider votre bébé dans l’apprentissage de la propreté ?

bébé propre couches apprentissage propreté Vous allez baptiser votre enfant ? Sachez que l’âge moyen du baptême se situe entre 12 et 18 mois. 18 mois, c’est aussi l’âge à partir duquel on commence à songer à la propreté de Bébé. Et c’est généralement vers 2 ans, 2 ans et demi qu’elle est acquise. Comment savoir si votre enfant est prêt pour l’apprentissage de la propreté ? Comment l’aider dans ce processus ? Quelles erreurs ne faut-il pas commettre ? On vous dit tout pour passer au mieux le cap de la propreté, et la transition des couches vers les toilettes.

Mon enfant est-il prêt à devenir propre ?

L’acquisition de la propreté de jour se fait la plupart du temps entre 2 ans et 3 ans. La propreté de nuit, elle, s’acquiert plus tard, parfois jusqu’à un an après la propreté de jour, et dans certains cas jusqu’à l’âge de 5 ans. Ne vous inquiétez pas si votre enfant devient propre en journée plus tard, certains ne le sont qu’à 4 ans, et c’est parfaitement normal même si c’est inhabituel. Si votre enfant a 3 ans et tarde à devenir propre, ne lui mettez donc surtout pas la pression, cela serait contre-productif. L’acquisition de la propreté peut être un processus long, aussi ne vous attendez pas à abandonner vos Couches pampers de sitôt…

Voici les signes qui montrent que vous pouvez commencer l’apprentissage de la propreté :

- Votre enfant sait monter et descendre les escaliers sans aide. Cela prouve que ses sphincters sont suffisamment matures pour pouvoir les contrôler.  C’est une condition nécessaire pour devenir propre.
–  Votre enfant a la couche sèche pendant au moins deux heures d’affilée au cours de la journée, ou après la sieste.
– Votre enfant n’aime pas porter une couche mouillée.
–  Votre enfant sait baisser ou remonter sa culotte tout seul.
– Votre enfant salit sa couche à heures fixes et régulières, prévisibles.
– Votre enfant vous montre qu’il est sur le point de salir sa couche.
– Votre enfant montre un intérêt pour le pot ou les toilettes.
Si votre enfant présente la majorité de ces signes, c’est qu’il est temps de s’y mettre. Sinon, attendez encore quelques semaines ou quelques mois pour vous lancer, sous peine d’essuyer un échec.

bébé propre couches apprentissage propreté

Quelles étapes pour devenir propre ? Conseils pour réussir l’apprentissage de la propreté

 

1. Commencez à familiariser votre enfant avec le concept de propreté. Lisez avec lui/elle des livres sur le sujet, utilisez un vocabulaire ciblé comme caca, pipi,toilettes… Racontez ce que vous faites aux toilettes, laissez-le/la même vous y accompagner.

2. Choisissez ensemble son pot ou son adaptateur en lui expliquant son usage. Encouragez-le/la à s’asseoir dessus avant le bain, et à intervalles réguliers pendant la journée, pour qu’il/elle se familiarise avec cet objet. Au début, ne vous attendez pas à ce qu’il/elle vous demande de l’utiliser de lui-même.

3. Le moment idéal pour débuter l’apprentissage de la propreté est aux beaux jours, quand vous pouvez laisser Bébé en culotte, et surtout pendant une période calme, où vous ne serez pas trop occupé(e) et pendant laquelle il n’y a pas de déplacements prévus (voyages…) ou de grands changements qui pourraient perturber l’apprentissage.

4. Certains bébés se « bloquent » par rapport à l’utilisation du pot (ils n’aiment pas y aller) mais sont pourtant prêts pour la propreté. Si c’est le cas de votre enfant, apprenez-lui à être propre « à la couche », c’est-à-dire que vous le/la laissez en culotte et lui proposez une couche à heures régulières (après les repas ou à ses heures habituelles de selles et pipi). Votre enfant apprendra à attendre la couche pour faire ses besoins, ce qui est la définition de la propreté (=contrôle de ses mictions). Ce n’est pas grave si il/elle le fait dans une couche plutôt qu’un pot ou des toilettes. Cette étape viendra bien assez tôt car votre tout-petit voudra faire comme vous.

5. Vous pouvez l’encourager et le/la motiver par des petites récompenses quand il/elle fait ses besoins dans le pot. Par exemple, achetez un livret avec des autocollants magiques qui se collent au fond du pot. Le principe est simple : un nuage cache le soleil, lorsque l’enfant fait pipi dessus, le soleil apparaît, ce qui l’incite à recommencer. Ou bien affichez une feuille avec des stickers pour toutes les fois où il/elle aura réussi. Félicitez-le également d’avoir essayé le pot même si il/elle n’y a rien fait.

6. Achetez des culottes d’apprentissage ou des couches d’apprentissage faciles à enfiler, avec des motifs ludiques ou de ses héros préférés. Ces couches Pull-Ups ressemblent à de vrais sous-vêtements de grands et plaisent beaucoup aux bambins. Certaines couches d’apprentissage sont munies d’un indicateur d’humidité qui permet à l’enfant de comprendre la différence entre « être sec » et « être mouillé » : quand le motif disparaît, l’enfant sait qu’il est temps de se changer.

couches d'apprentissage

7. Les accidents sont inévitables quand on apprend à devenir propre, et ils sont normaux. Ne réprimandez surtout pas votre enfant en cas d’accident ou d’échec lors de l’apprentissage. Ne le culpabilisez jamais la pression et restez serein(e). C’est en mettant la pression – même inconsciente – à l’enfant qu’on fait échouer ou retarder l’acquisition de la propreté. En cas d’accident, un simple « Tu as fait pipi, allons te changer ! La prochaine fois, tu pourras faire pipi dans le pot », sera plus constructif que des critiques. Si, à 3 ans, à la veille d’entrer à l’école, votre enfant n’est pas propre, ne dramatisez pas : cela viendra spontanément si vous ne mettez pas la pression car il/elle voudra faire comme ses camarades aux toilettes. Sachez également que la propreté pour le pipi ne vient jamais en même temps que la propreté pour le caca. Si votre enfant fait pipi dans le pot ou aux toilettes, il/elle peut mettre encore plusieurs mois avant de faire caca de la même manière. Ne grondez surtout pas votre tout-petit si il/elle fait caca dans sa culotte même si le pipi est acquis, c’est normal et habituel. Généralement, les tout-petits ont du mal à « se séparer » de leur caca, ce qui explique que cela prend plus de temps (vous verrez sûrement votre enfant se cacher pour faire caca, d’ailleurs. C’est courant !).

8. Tant que votre enfant ne sera pas propre de nuit, continuez à lui mettre des Couches pampers pas cher. Il n’est pas nécessaire d’acheter des couches spécial nuit, qui peuvent être plus coûteuses. Des couches classiques peuvent suffire (je n’ai personnellement jamais acheté de couches night et tout s’est bien passé !).

9. Si vous n’avez utilisé que des couches jetables jusque-là, c’est peut-être le moment de tester les couches lavables. En effet, il paraîtrait que les enfants qui portent des couches lavables ont tendance à être propres plus tôt que les autres, ceci parce que les couches jetables absorbent tellement l’urine que les bébés n’ont plus la sensation d’être mouillés, ne sont donc pas gênés et acquièrent donc moins vite le réflexe de se retenir.

10. La manière dont votre enfant est habillé peut être déterminante dans le succès de l’apprentissage de la propreté. Habillez-le/la de vêtements confortables et pratiques, qui tombent facilement sur les chevilles ou qui peuvent être enlevés de manière autonome. Ainsi, l’enfant peut facilement écarter les jambes pour faire pipi. Les tout-petits décident souvent d’aller faire pipi à la dernière minute alors tout ce qui peut entraver leur élan, comme une boutonnière difficile à ouvrir, des boucles de salopettes ou encore des collants, est à éviter impérativement. Les vêtements à bannir pendant l’apprentissage du pot sont les salopettes, les bodys ou les vêtements qui se ferment à l’entrejambe, les pantalons avec des boutons compliqués…

Conclusion

L’apprentissage de la propreté peut parfois s’avérer frustrant, pour vous comme pour votre enfant. Attendez-vous à des crises de colère ou de larmes, mais ne vous énervez pas, et ne vous découragez pas. Faites preuve de calme et de patience, sans quoi votre enfant risque de ressentir votre frustration et votre anxiété et cela aura des conséquences néfastes sur le processus. L’apprentissage de la propreté ne doit pas être une corvée, ni pour vous, ni pour votre enfant. De votre sérénité dépendra aussi beaucoup de la réussite de cet apprentissage. Un mot d’ordre : lâchez prise.

Crédits photos : Pixabay, iStock, Huggies

Rendez-vous sur Hellocoton !
Partager l'article :

Vous avez aimé cet article ? Cliquez sur "J'aime" pour devenir fan de la page Facebook de "Joli baptême". En cadeau, une gazette de baptême gratuite à télécharger.

Vous aimerez peut-être :

Souvenir, souvenir : le baptême du prince William
Quel cadeau offrir pour un baptême ? Les traditions du cadeau de baptême
Comment rédiger un faire-part de baptême ?

Tags: , , , ,

Copyright © 2016 Joli baptême. All rights reserved.
Designed by Theme Junkie. Powered by WordPress.
Enhanced by true google 404 wordpress plugin Copy Protected by Chetans WP-Copyprotect.