Vous êtes ici : Accueil » Coutumes » Comment choisir le parrain et la marraine ? Les 5 critères d’un bon parrain et d’une bonne marraine

Joli baptême

Comment choisir le parrain et la marraine ? Les 5 critères d’un bon parrain et d’une bonne marraine

choisir le parrain et la marraine Vous envisagez d’organiser un baptême religieux ou laïc/civil pour votre enfant ? La décision la plus importante que vous allez devoir prendre est le choix du parrain et de la marraine. Un choix qui ne doit pas être pris à la légère car vous ne pourrez plus en changer par la suite. Voici les critères à prendre en compte pour choisir un bon parrain et une bonne marraine.

Parrain et marraine : seulement à l’église ?

On pense souvent que la seule manière de donner un parrain et une marraine à un enfant, c’est de le baptiser à l’église, mais c’est faux. Il est possible de le faire via une cérémonie à la mairie, appelée baptême républicain ou parrainage civil, ou encore une cérémonie laïque chez soi ou dans une salle. Pour en savoir plus, lisez mon article Non croyants : pourquoi et comment donner un parrain et une marraine à votre enfant ?

Parrain et marraine : combien en faut-il ?

Dans le baptême religieux, la coutume est de désigner un parrain et une marraine. Il est toutefois possible de ne choisir qu’un parrain ou qu’une marraine. Certaines paroisses très ouvertes et flexibles peuvent accepter que vous désigniez 2 marraines ou 2 parrains mais cela est très rare. Pour un baptême laïc/civil, il y a moins de règles et vous pouvez choisir 1 parrain et 1 marraine, 2 parrains, 2 marraines, ou 1 seul des deux si vous préférez. Dans les faits, les enfants préfèrent avoir 1 parrain et 1 marraine, mais si vous ne pouvez pas le faire pour x raison (configuration de la famille, par exemple), ce n’est ni un drame ni une obligation.

Qui peut être parrain ou marraine ?

Dans le baptême religieux, il faut être âgé de 16 ans au minimum pour pouvoir être parrain ou marraine. Puisqu’il s’agit d’une mission d’éducation chrétienne à la base, il faut également être soi-même baptisé/e, voire confirmé/e. Pour un baptême laïc/civil, vous pouvez faire ce que vous voulez et donner un parrain ou une marraine non croyant/e, ou âgé/e de moins de 16 ans.

Qui choisir comme parrain et marraine ?

En général, les parents choisissent pour remplir ce rôle :
– un frère ou une sœur
– un/e ami/e
– un/e cousin/e
– leur père ou leur mère
– plus rarement : le frère ou la sœur de l’enfant, un ami de l’enfant (plus âgé donc)

choisir le parrain et la marraine

Les 5 critères d’un bon parrain et d’une bonne marraine

J’ai rencontré beaucoup de parrains et de marraines dans ma vie. Certains/es remplissent mieux leur rôle que d’autres. Voici, tirés de cette expérience, les critères qui m’apparaissent les plus importants à prendre en compte :
1- le parrain et la marraine sont proches des parents : c’est crucial. Une bonne entente et proximité entre le parrain ou la marraine et les parents est requise. Sans cela, votre enfant risque de ne pas être proche de ses parrain/marraine ou de ne pas les voir souvent, ce qui est dommage.
2- le parrain et la marraine n’habitent pas trop loin des parents : il vaut mieux que l’éloignement géographique soit le plus faible possible pour que l’enfant puisse voir régulièrement son parrain et sa marraine. La distance empêche de construire une relation forte.
3- le parrain et la marraine aiment les enfants : cela paraît anodin mais il est agréable pour un enfant de pouvoir jouer ou faire des activités avec son parrain et sa marraine. S’ils aiment la compagnie des enfants, cela aide beaucoup ! Ne choisissez pas une vieille tante ou grand-mère allergique aux tous-petits…
4- le parrain et la marraine ont des revenus corrects : cela paraît cynique à dire mais c’est une réalité. Dans de nombreuses familles, le parrain et la marraine offrent un cadeau d’anniversaire et/ou de Noël à leur filleul/e. S’ils ont de faibles revenus, ce sera compliqué pour eux… Même si, bien sûr, les cadeaux ne sont PAS ce qui fait un bon parrain et une bonne marraine, loin s’en faut. Ce qui compte le plus, c’est la présence, la disponibilité, l’amour, le soutien. Comme pour un bon parent, en fait. ;-)
5- le parrain et la marraine n’ont pas encore de filleul/e : il arrive que certaines personnes très appréciées se voient confier la mission de parrain ou de marraine plusieurs fois et se retrouvent à avoir plusieurs filleuls/es. Moins il/elle en a, mieux c’est car il/elle aura plus de temps à consacrer à votre enfant.

Je pourrais ajouter un 6e critère à la liste : que la marraine ou le parrain aient à peu près la même vision éducative que vous. Tous ces critères ne sont qu’indicatifs et on trouvera bien sûr des exceptions à la règle, des gens qui ne remplissent pas ce cahier des charges et sont pourtant de bons parrain et marraine. Par exemple, on peut ne pas être nanti et être une excellente marraine (ou au contraire être riche et un piètre parrain). Ou bien on peut vivre loin de l’enfant et s’efforcer de voir son/sa filleul/e régulièrement et plus souvent qu’un parrain qui habiterait près de chez lui/elle. Enfin, pour aider le parrain et la marraine à bien remplir leur mission, il faut que vous-même entreteniez votre relation avec eux : si elle est au beau fixe, nul doute que votre enfant suivra le mouvement.

Et vous, qui avez-vous ou allez-vous choisir comme parrain et marraine de votre enfant ?

Crédit photos : Pixabay

Rendez-vous sur Hellocoton !
Partager l'article :

Vous avez aimé cet article ? Cliquez sur "J'aime" pour devenir fan de la page Facebook de "Joli baptême". En cadeau, une gazette de baptême gratuite à télécharger.

Vous aimerez peut-être :

La FAQ du baptême : tout ce qu'il faut savoir pour faire baptiser son enfant
Vidéo vintage : le baptême du prince Harry
Idée cadeau de baptême : un kit pour le parrain et la marraine

Tags: , ,

Copyright © 2016 Joli baptême. All rights reserved.
Designed by Theme Junkie. Powered by WordPress.
Enhanced by true google 404 wordpress plugin Copy Protected by Chetans WP-Copyprotect.