Vous êtes ici : Accueil » Cérémonie » Comment faire un baptême sponsorisé ?

Joli baptême

Comment faire un baptême sponsorisé ?

Le coût d’un baptême n’est pas négligeable, surtout si on veut faire les choses en grand. Entre le traiteur, la location de la salle, les tenues… cela peut vite chiffrer. Pour réduire le coût, certains parents optent pour la formule du baptême sponsorisé. A l’image du mariage sponsorisé (plus connu), c’est une réception où tout ou partie des coûts sont pris en charge par des sponsors, c’est-à-dire des partenaires qui offrent un service ou une prestation en échange d’une publicité. Par exemple, un traiteur partenaire prendra en charge le repas et demandera que sa marque soit mise en avant avant et durant la réception. Dans le cadre d’un baptême, le sponsoring peut être fait par de nombreux prestataires différents : pâtissier, animateur, fournisseur de tenues, décorateur, boutique de dragées, etc. Tout est possible.

Le baptême sponsorisé est-il un vrai bon plan ? Comment s’y prendre ? Pour nous aider à répondre à ces questions, j’ai eu le plaisir d’interroger un couple de parents qui s’est lancé dans cette aventure et nous fait part de son expérience.
Agés respectivement de 28 et 30 ans, Florence et Damien se sont connus et mis en couple à l’âge de 15 et 17 ans.  Ensemble depuis 13 ans, ils sont mariés depuis 3 ans. Il y a 18 mois, une petite Laura les a rejoints, c’est une jolie blonde cendrée aux yeux verts qui mesure 80 cm et un peu plus de 11 kg. Elle est curieuse de tout et aime danser, chanter des musiques originales comme le Danube bleu, et surtout elle aime la vie.

- Pourquoi ce choix d’un baptême sponsorisé ?

Ayant tous les deux créé une société il y a 8 mois, nous voulions par-dessus tout faire baptiser notre enfant mais faute de temps et fatalement comme tout démarrage de société peu de moyens financiers, nous avons opté pour une solution qui permettait de se reposer sur des prestataires aussi bien au niveau du temps consacré à l’organisation et aux créations, que des moyens financiers impliqués. En effet,  le sponsoring est avant tout un échange de bons procédés, les prestataires investissent du temps et de l’argent à hauteur de leurs envies, et bénéficient en contre-partie de communication afin de leur permettre une retombée économique censée combler voire augmenter leur CA à venir et de les faire connaître.

 

- Comment faites-vous pour dénicher vos partenaires ?

On peut dire que le réseau Facebook nous a énormément aidés, nous avions déjà la chance de posséder pas loin de 1500 amis dans nos contacts avec une grande majorité de professionnels, de jeunes créatrices et créateurs en tout genre, devenus avec le temps des connaissances proches. Nous avons eu jusqu’à présent la chance de les solliciter avec plus ou moins de retours positifs et c’est avec plaisir que nous les aidons à notre tour pour les faire connaître.

 

- Les retours des prestataires sont-ils plutôt positifs ou essuyez-vous de nombreux refus ?

Nous avons tout de même essuyé de nombreux refus car comme tout projet cela ne tombe pas « tout cuit », il y a naturellement les très jeunes sociétés qui n’ont pas assez de moyens pour se permettre d’offrir et cela est compréhensible, et ceux qui souhaitent toujours faire financer une partie plus ou moins élevée du tarif final, ou également ceux qui n’y croient pas ou qui pensent à une mauvaise blague, mais heureusement nous sommes persévérants et nous nous sommes tout de même laissé une marge de temps suffisamment grande pour pouvoir atteindre notre objectif. Nous avons commencé nos recherches il y a moins d’un moins et avons déjà pu fédérer plus de 20 prestataires. Donc nous sommes assez optimisites quant à l’avenir. Nous allons forcément passer beaucoup plus de temps à trouver les métiers de bouche : traiteurs, cavistes, confiseurs car thème de la gourmandise, et autres prestataires qui sont souvent frileux de ce type de projet, ce qui peut se comprendre. Cela reste encore aujourd’hui le pôle de dépense le plus important pour un événement, nous savons pertinemment qu’une seule personne ne peut assurer financièrement la totalité de cette prestation, c’est pour cela que nous préférerions 3 ou 4 traiteurs afin de diminuer les coûts finaux pour chacun et éviter des refus, mais cela reste encore dur à trouver.

 

- Quels sont pour vous les avantages et les inconvénients d’un baptême sponsorisé ?

Les avantages du sponsoring reste en majorité l’économie d’argent, la possibilité de créer un événement plus original et plus grandiose que s’il était financé par ses propres moyens, et également un gain de temps sur certains aspects organisationnels. Il y a néanmoins des inconvénients, la perte de temps à chercher et convaincre les différents prestataires, la non possibilité de choisir toujours ce que l’on souhaite car étant gratuit nous n’avons pas toujours le droit de regard sur l’offrande, même si jusqu’à présent dans notre cas les prestataires s’accordent harmonieusement entre eux et avec nous sur le thème et les couleurs.

 

- Recommanderiez-vous cette démarche à d’autres parents ? Quels conseils donneriez-vous aux parents souhaitant se lancer dans la même aventure ?

Nous recommanderions cette démarche à toutes les personnes qui ont la volonté d’offrir un événement à leur enfant, pour toutes les bonnes raisons qu’ils trouveront, mais il ne faut pas perdre de vue que c’est du donnant-donnant, il faut assurer derrière les moyens de communication, car les prestataires ne font pas cela totalement gratuitement, ils sont avant tout intéressés par les arguments de communication mis en place pour les faire connaître et c’est normal, on ne travaille pas pour la gloire, il faut qu’ils puissent s’y retrouver financièrement après l’investissemnt qu’ils ont engagé, petit comme grand. Donc nous le recommandons, mais il faut être sérieux et avoir un projet qui tient la route pour rassurer les prestataires à s’engager dans l’aventure qui est humaine avant tout.

 

Merci à Florence et Damien pour leur témoignage et souhaitons-leur bonne chance !
Le baptême de Laura aura lieu le 21 septembre 2013, dans la commune de Nolay, en Côte d’Or (21). Le thème du baptême est la gourmandise.
N’hésitez pas à visiter leur site consacré au baptême de Laura, qui met en avant leurs prestataires :
http://lbsponsors.wix.com/lbsponsors
La page Facebook où figurent les créations de leurs partenaires :
http://www.facebook.com/pages/LB-Sponsors/409324295825733
Le groupe Facebook pour discuter de l’événement :
http://www.facebook.com/pages/LB-Sponsors/409324295825733#!/groups/147092985451114/

 

Vous êtes un professionnel et souhaitez aider Florence et Damien dans cette belle aventure ? Contactez-les. :)

 

Crédit photo : Photographer RE via Onewed
Rendez-vous sur Hellocoton !
Partager l'article :

Vous avez aimé cet article ? Cliquez sur "J'aime" pour devenir fan de la page Facebook de "Joli baptême". En cadeau, une gazette de baptême gratuite à télécharger.

Vous aimerez peut-être :

Quel est le meilleur âge pour faire baptiser son enfant ?
Un mariage et un baptême sur le thème de la gourmandise : le joli jour d'Axel et de ses parents
Le baptême de Léa sur le thème de la gourmandise

Tags: , ,

Copyright © 2016 Joli baptême. All rights reserved.
Designed by Theme Junkie. Powered by WordPress.
Enhanced by true google 404 wordpress plugin Copy Protected by Chetans WP-Copyprotect.