La vie de château : un baptême princier

Un nouveau baptême, et non des moindres, puisqu’il s’agit de celui de mon petit prince. :) Il a eu lieu en avril 2011, le jour de Pâques. Comme chacun sait, Pâques est LE jour des baptêmes par excellence. Mais le choix de cette date avait d’autres symboliques…
La cérémonie religieuse s’est déroulée à l’église d’Auneau, et la réception au château d’Esclimont, non loin de Chartres, à la frontière des Yvelines. Une très belle région…

Mais commençons par les préparatifs. La recherche de la salle a été faite des mois à l’avance, dès l’été 2010. Eh oui, si l’on veut une belle salle, il faut s’y prendre tôt car elles sont réservées des années à l’avance par des mariages. Ensuite, on s’est arrêté et on a repris les préparatifs en janvier, pour la réservation de l’église. Nous pensions que s’y prendre 3 mois avant la date du baptême était largement suffisant. Eh bien, que nenni ! En région parisienne, c’est limite, et nous n’avons donc pas pu avoir l’église de notre ville. De nombreux parents inscrivent leur enfant avant même qu’il soit né ! Bon, il faut dire que le dimanche de Pâques est un jour très prisé pour les baptêmes… On a donc dû chercher d’autres églises, et ce ne fut pas une mince affaire… Heureusement, on a fini par trouver, mais de justesse.
On a donc enchaîné avec la préparation de la déco, la recherche du thème. Celui-ci était tout trouvé : Versailles. :) Je suis une passionnée de l’histoire de France, de l’Ancien Régime, des châteaux, et mon fils porte un prénom royal, lié à Marie-Antoinette (mais ce n’est pas pour ça que je l’ai choisi, bien sûr). Ce n’est pas pour rien que je suis auteur de romans historiques… Difficile donc de trouver un thème plus approprié. Je me suis fixée un budget peu élevé pour la déco (au total, environ 40 euros en tout). Après coup, je regrette un peu de m’être bridée sur le budget déco, et si c’était à refaire, je me ferais beaucoup plus plaisir et me lancerais dans un total thème « Marie-Antoinette ». Cependant, le résultat était suffisant. Le salon du repas – qui porte le doux nom de salon Louis XVI – était déjà très beau en soi, inutile d’en rajouter…
Il faut dire que nous nous sommes lâchés sur le choix de la salle puisque c’est un hôtel-restaurant 4 étoiles, alors c’était pour « compenser » le coût du repas.^^

Place aux photos (amateurs, ce sont les nôtres) :

La confection des dragées nous a demandé une grosse soirée. Nous avons utilisé comme contenants des seaux, ainsi que des boîtes malgaches. En fait, il n’y avait pas que des dragées mais aussi un macaron pour chacun. Parce qu’on n’est pas trop dragées, et qu’on adooore les macarons…

La robe de baptême était une robe de famille, qui fut portée par son père 30 ans auparavant. ;) La famille maternelle étant une famille de brodeurs, c’était une belle tenue brodée et vintage. :)
Ma mère avait confectionné une cape, et j’avais acheté un chapeau sur lequel on a cousu un ruban.

Un extrait du livret de messe. La cérémonie religieuse était réussie.

Le superbe château d’Esclimont. C’était la demeure de La Rochefoucauld, parrain de François 1er.

Le temps était resplendissant (ah, la belle époque où il faisait beau en avril !), alors le cocktail a pu avoir lieu dehors.

Un portrait de la famille de Louis XVI

Nous étions 20 personnes en tout, soit 2  tables de 10. La première table s’appelait Versailles, et l’autre Trianon.

.

Le repas était bon (y avait intérêt, vu le prix^^), et le service impeccable. Nous avons été plus que satisfaits du personnel du château d’Esclimont. Ils nous ont même permis d’apporter notre propre gâteau. C’est dire… Ils nous ont également prêté gratuitement du matériel de rétro-projection. (d’habitude, les traiteurs le facturent)

Le parc du château est magnifique. Nous avons même pu faire de la barque après le repas (difficilement, mais quand même…).

Bref, une merveilleuse journée, où tout était parfait, et le petit prince très sage. Nous n’avons eu que des compliments.
Mon seul regret ? Que le cierge de bébé ait fondu sous le soleil, car ça aurait fait un joli souvenir. Nous l’aurions allumé à Noël, Pâques, etc.
Egalement de ne pas avoir pu inviter plus de monde : famille non nucléaire et amis… Hélas, notre budget ne nous le permettait pas…
J’ai adoré le château d’Esclimont, mais si c’était à refaire, je ne choisirais pas un château. J’ai l’impression que ça commence à être un peu trop vu et revu pour les mariages (so 2007). D’ailleurs, j’ai découvert plus tard un lieu majestueux, sans être un château, et je l’aurais fait là. Je me serais également un peu plus lâchée sur la déco et le thème. Pour ma défense, à l’époque, je ne baignais pas encore dans l’univers des réceptions à l’américaine, d’où le classicisme de cette fête.

ps : l’expression « baptême princier » n’est pas de moi mais de l’un des invités…

Source : My 2 Pink Ladies

Vous souhaitez partager les photos d’un baptême, d’un anniversaire, d’une Baby Shower ou d’une jolie fête ? Une invitation, un costume, un buffet ? N’hésitez pas à nous les envoyer (voir notre page Contact).

Partager l'article :

Vous avez aimé cet article ? Cliquez sur "J'aime" pour devenir fan de la page Facebook de "Joli baptême". En cadeau, une gazette de baptême gratuite à télécharger.

Auteur de l’article : L'auteur

Je sui Lova, une maman de deux enfants. En 2012, j'ai lancé le blog Joli Baptême, qui inspire chaque jour des milliers de lectrices pour organiser le joli jour de leur merveille. J'ai publié un guide sur l'organisation d'un baptême laïque, pour les parents qui souhaitent un baptême original et moderne pour leur enfant mais ne se reconnaissent pas dans le baptême traditionnel religieux.