Vous êtes ici : Accueil » Coutumes » 10 conseils pour organiser un baptême sponsorisé

Joli baptême

10 conseils pour organiser un baptême sponsorisé

Je reçois régulièrement des messages dont le contenu est : « Bonjour, je voudrais faire un baptême sponsorisé car je voudrais un beau baptême pour mon enfant mais je n’ai pas de budget. Pouvez-vous m’aider ? »

Tout d’abord, la réponse à cette question est non, je ne peux malheureusement pas aider. Je ne suis qu’une blogueuse, pas une prestataire. :-) Je ne peux donc pas offrir de la déco, une tenue, un gâteau ou quoi que ce soit… Je pourrais éventuellement recommander des prestataires que je connais mais je préfère éviter de le faire car je ne veux pas mettre ces derniers dans l’embarras en leur envoyant des personnes qui les solliciteraient alors qu’ils n’en auraient pas nécessairement le désir ou la possibilité. Tout ce que je peux faire, c’est vous donner quelques conseils.
Les voici :
– faites une recherche de prestataires qui vous plaisent et qui proposent ce dont vous avez besoin : boutique de décoration, traiteur, boutique de vêtements, pâtissier, etc. Choisissez de préférence des prestataires qui sont localisés dans votre coin (pour le bouche-à-oreille) ou à défaut des prestataires en ligne.
– rédigez un message long et précis, dans lequel vous vous présentez, expliquez votre démarche, argumentez… une sorte de « lettre de motivation » pour donner envie au prestataire de vous aider. Un mail de deux lignes, bâclé, sera très mal reçu et sans doute ignoré car il enverra un signal négatif à votre destinataire qui considérera que si vous ne vous êtes même pas donné du mal pour envoyer ce mail, pourquoi le ferait-il à son tour ?
– dans ce mail, expliquez précisément l’intérêt du prestataire à sponsoriser votre baptême : nouveaux clients, publicité, bouche-à-oreille… Si vous avez un blog, donnez vos statistiques de trafic. Dites-vous bien que les prestataires sont des commerçants et ne sont pas là pour faire la charité. S’ils acceptent le sponsoring, ce sera pour obtenir une contre-partie en retour. Il faut donc que ce baptême sponsorisé leur apporte des retombées en termes de visibilité ou de ventes. C’est pourquoi, malheureusement, tout le monde ne peut pas prétendre à un baptême sponsorisé…
– vous pouvez même créer un site ou un blog en amont, que vous montrerez aux prestataires, et qui sera la vitrine du baptême sponsorisé (ils vous prendront également plus au sérieux).

Qui peut prétendre à un baptême sponsorisé ?

Vous avez des chances d’intéresser des sponsors si :
– vous avez un réseau de contacts intéressants, utiles ou nombreux, qui pourront faire de la pub aux prestataires
– vous avez des contacts dans la presse (et pourrez obtenir des articles pour les prestataires)
– vous avez un blog avec un bon trafic sur une thématique Bébé, famille, fêtes, lifestyle, ou décoration et pourrez mettre des liens et bannières publicitaires sur votre blog et/ou rédiger des articles sur eux
– vous avez des contacts dans le milieu de l’événementiel
Si vous ne répondez à aucun de ces critères, je ne vous le cache pas, vos chances de trouver des sponsors seront très réduites voire nulles… Car même les personnes répondant à ces critères reçoivent des refus ! En effet, de nombreux prestataires ne voient pas l’intérêt du sponsoring, et ne comprennent pas qu’il s’agit d’une forme de publicité pour eux, qu’ils rémunèrent en nature. Il y a même des commerçants qui ne souhaitent pas investir pour leur publicité et leur communication (si, si, j’en ai rencontrés). Ou d’autres pour qui il est impossible de vous aider malgré leur bon vouloir.
Il va donc falloir vous armer de courage et de patience : dans tous les cas, vous aurez de très nombreux refus pour les plus polis, pour les autres, ils ne prendront même pas la peine de vous répondre. Même en appliquant mes conseils.

Alternatives au baptême sponsorisé

Je pense donc que le baptême sponsorisé n’est pas forcément toujours souhaitable et n’est à préconiser que dans certains cas minoritaires. Pour les autres, je conseille d’autres stratégies, si vous manquez de budget :
– reporter le baptême à l’année d’après ou à une année ultérieure, le temps de vous refaire financièrement.
– mettre une urne à disposition des invités, dont une partie servira à « rembourser » les frais du baptême. Cependant, cela oblige tout de même à avancer l’argent en amont. Vous pouvez également demander de l’aide financière à vos parents…
– regarder dans votre entourage s’il n’y a pas d’autres enfants à baptiser et organiser un baptême multiple, ce qui permet de diviser les frais par 2, ou 3… (selon le nombre d’enfants). C’est une pratique très courante.
– faire un baptême tout fait-maison : l’organisez chez vous ou chez un proche, vous occuper vous-même de la nourriture, du gâteau, demander aux invités de venir avec un plat ou un dessert (auberge espagnole)… Les gens sont généralement ravis d’aider, surtout si vous leur expliquez la situation. Pour la déco, récupération et Do-it-yourself sont vos amis. J’ai même vu des baptêmes très sympas où il n’y avait pas de déco du tout, car l’essentiel dans un baptême, ce n’est pas la déco, c’est l’ambiance, les émotions, et ça, c’est gratuit. :-) Concentrez-vous sur les animations, les rires et les sourires, plutôt que sur la déco…
– organiser votre « réception » de baptême à l’heure du goûter (15h/16h), plutôt que sous forme de déjeuner ou de dîner : un goûter avec une belle sweet table peut être très sympa ! Et il coûtera bien moins cher qu’un vrai repas.

Cependant, dites-vous bien qu’un baptême, même low-cost, ne peut être totalement gratuit, il vous coûtera forcément quelque chose, quelques centaines d’euros au moins, je dirais 200/300€ minimum (ne serait-ce que pour la nourriture), sauf si vous n’avez que 10 invités et que vous faites tout vous-même… Mais si vous en avez 30 (ce qui est peu), je ne vois pas comment tomber sous la barre des 8€ par personne, soit 240€ pour 30 .

Un baptême étant un événement important pour vous et votre enfant, je vous recommande de bien réfléchir avant de miser sur une option « low-cost » si vous le faites à contrecœur. (car il y a des baptêmes peu coûteux qui sont faits avec ingéniosité, créativité et bonheur, je ne parle pas de ceux-là)
Car le risque est que vous ayez des regrets. Vous pouvez toujours attendre des jours meilleurs, rien ne presse. Vous pouvez faire baptiser votre enfant jusqu’à 12 ans… et mieux vaut selon moi faire un beau baptême tard qu’un baptême low-cost, par dépit, tôt.

Voilà ce que je peux dire sur le sujet. Bon courage et bons préparatifs !

Avis aux parents qui ont déjà organisé un baptême, n’hésitez pas à donner vos astuces « petits budgets » dans les commentaires si vous en avez. :-)

A lire sur le même sujet :
Le baptême sponsorisé de Laura sur le thème de la gourmandise
Le baptême sponsorisé de Ptite Pomme sur le thème de la princesse
Comment faire un baptême sponsorisé ?

Source des photos

Partager l'article :

Vous avez aimé cet article ? Cliquez sur "J'aime" pour devenir fan de la page Facebook de "Joli baptême". En cadeau, une gazette de baptême gratuite à télécharger.

Vous aimerez peut-être :

Célébrer un mariage et un baptême en même temps, c'est possible ?
10 tendances culinaires pour un menu de baptême moderne et trendy
Comment faire des économies en organisant un baptême ?

Tags: , ,

Copyright © 2018 Joli baptême. All rights reserved.
Designed by Theme Junkie. Powered by WordPress.
Enhanced by true google 404 wordpress plugin Copy Protected by Chetans WP-Copyprotect.