Confinement et baptême : comment annuler ou reporter la cérémonie ?

En raison de l’épidémie de coronavirus, les baptêmes ne sont plus célébrés jusqu’à nouvel ordre, que ce soit à la mairie, sous forme laïque dans une salle ou à l’église. Vous aviez prévu de baptiser votre enfant dans les semaines à venir ? Voici ce que vous devez savoir concernant confinement et baptême.

confinement et baptême

Confinement et baptême : comment annuler ?

Vous avez peut-être déjà reçu de la part de la paroisse et/ou de la salle si vous en louiez une une notification vous informant de l’annulation de la cérémonie prévue. Si ce n’est pas le cas, prenez les devants et annulez vous-même le baptême de votre enfant en contactant l’église où celui-ci devait se dérouler. Si une cérémonie de baptême civil à la mairie était prévue, contactez également la mairie. Profitez-en pour voir avec eux (paroisse, et/ou mairie, et/ou salle) leur calendrier si vous pouvez reporter votre événement à une date ultérieure (de préférence très lointaine, pour vous assurer que l’épidémie de covid-19 soit passée : en septembre/octobre, par exemple). Ensuite, contactez les éventuels autres prestataires que vous aviez engagés pour le baptême : traiteur ou restaurant, photographe, etc. et faites de même. Enfin, n’oubliez pas de prévenir vos invités par e-mail ou par téléphone de l’annulation de l’événement (l’occasion pour vous de prendre de leurs nouvelles en ces temps troublés !).

Peut-on se faire rembourser si on annule un baptême pour cause de confinement ?

Le confinement est une situation inédite, qui peut être considérée comme un « cas de force majeure ». D’après l’article 1218 du Code Civil : « il y a force majeure en matière contractuelle lorsqu’un événement échappant au contrôle du débiteur, qui ne pouvait être raisonnablement prévu lors de la conclusion du contrat et dont les effets ne peuvent être évités par des mesures appropriées, empêche l’exécution de son obligation par le débiteur. » Le confinement et l’interdiction des rassemblements échappent à votre contrôle et vous ne pouviez pas prévoir l’épidémie de coronavirus, il s’agit donc bien d’un cas de force majeure. Vérifiez les conditions générales de vente de vos contrats et vérifiez si la mention « cas de force majeure » y figure. Si tel est le cas, c’est une bonne chose. Cette clause joue en votre faveur et vous permettra d’annuler sans problème. Autres pistes à explorer : les assurances. Vérifiez du côté de votre carte bancaire (si vous l’avez utilisée pour payer). Les assurances qui y sont liées prévoient souvent l’annulation gratuite en cas d’accident, d’hospitalisation, etc.

Comment faire une annulation à l’amiable ?

Si vos contrats ne mentionnent pas de clause de force majeure, il vous est toujours possible de négocier à l’amiable avec chacun de vos prestataires. Vous pouvez par exemple demander le remboursement de vos acomptes. Pour mettre toutes les chances de votre côté d’avoir gain de cause, gardez votre calme, exprimez-vous sans agressivité mais avec compréhension et bienveillance : en effet, la situation est tout aussi difficile pour ces personnes qui reçoivent des annulations en masse et se retrouvent au chômage technique. Tâchez de trouver un accord qui convienne à toutes les parties. Soyez souple.

Confinement et baptême : la solution du report de la cérémonie

Une alternative à l’annulation est le report du baptême à une date ultérieure. Cela vous permettra de ne pas avoir fait tous vos préparatifs de baptême pour rien… Vérifiez avec tous les prestataires que la nouvelle date choisie pour le baptême conviendra. A l’heure actuelle, on ne peut pas savoir d’avance quand le confinement prendra fin, mais si vous prévoyez très large, l’épidémie de coronavirus devrait être derrière nous. Une fois la nouvelle date de baptême décidée, pensez à en informer également vos invités. Même si vous êtes probablement très déçus de ne pas pouvoir fêter le baptême de votre enfant à la date initialement prévue, voyez le côté positif des choses : ces quelques mois de plus avant le jour J vous permettront d’avoir plus de temps pour améliorer ou peaufiner certains détails de la décoration, des cadeaux d’invités, du livret de cérémonie, etc. et la cérémonie n’en sera que plus belle !

 

Partager l'article :

Vous avez aimé cet article ? Cliquez sur "J'aime" pour devenir fan de la page Facebook de "Joli baptême". En cadeau, une gazette de baptême gratuite à télécharger.

Auteur de l’article : L'auteur

Je suis Lova, une maman de deux enfants. En 2012, j'ai lancé le blog Joli Baptême, qui inspire chaque jour des milliers de lectrices pour organiser le joli jour de leur merveille. J'ai publié un guide sur l'organisation d'un baptême laïque, pour les parents qui souhaitent un baptême original et moderne pour leur enfant mais ne se reconnaissent pas dans le baptême traditionnel religieux.